Recherche de nom de domaine

Trouvez enfin le nom de domaine parfait pour votre site web en .com, .fr, .net, etc. (+ de 500 extensions).
Entrez ci-dessous le nom de domaine et choisissez une extension.

Choisissez votre extension :
d'extensions

Comment choisir son nom de domaine ?

Votre projet est en passe de se réaliser ? Il vous reste maintenant à entrer dans l’univers des internautes visibles sur le net et le choix de votre domaine se révélera déterminant pour que vous soyez identifié de manière originale et efficace : ce nom sera votre marque, unique et aisément repérable dans le référencement mondial.

Nous nous proposons de vous guider pas à pas pour que vous puissiez optimiser cette recherche essentielle du nom de domaine, marqueur de votre projet personnel. L’idée principale qui orientera votre choix, c’est que l’information doit circuler entre l’émetteur (vous, en l’occurrence) et le récepteur (celui qui demande cette information), de manière fluide, claire et efficace.

Nous vous proposons quelques astuces pour vous aider dans la recherche de votre nom domaine.

Pré-requis à la recherche de votre nom de domaine :

Avec le nom de mon entreprise ?

Si le nom de votre entreprise sonne bien et de manière brève, vous pouvez l’inclure comme mot-clé avec un référencement naturel.
Sinon, vous devez utiliser d’autres mots-clés courts, liés à votre activité.

Il est tout à fait possible que le nom de domaine que vous aurez choisi soit déjà enregistré par une autre personne. Le nom de domaine peut être disponible à la vente ou aux enchères sur une plateforme spécialisée. Si ce n'est pas le cas vous pouvez passer par un service de courtage pour tenter d'obtenir le nom de domaine souhaité.

Nous proposons un service de WHOIS (WHO IS en anglais) qui permet de connaître l'identité du propriétaire d'un nom de domaine.

Puis-je changer facilement mon nom de domaine ?

Il vous faudra garder présent à l’esprit que votre capacité à anticiper est requise dans l’évolution de votre activité. Ainsi, si vous êtes amené à vous développer à l’étranger, il serait judicieux de prévoir des extensions supplémentaires, ne pas se contenter de l’extension .fr pour la France mais inclure aussi .be pour la Belgique, par exemple.

Actuellement, le nombre des extensions se multiplie et vous pourrez choisir ce qui convient le mieux en toute sérénité. Le changement "en cours de route", quand votre activité s’est déjà développée, risque de vous entraîner dans des frais supplémentaires …

Les précautions d’usage :

La précaution la plus importante consiste à éviter les doublons, assimilés à du plagiat et sanctionnés par la loi. Vous devrez donc vérifier que votre nom de domaine n’existe pas déjà grâce à notre moteur de recherche de nom de domaine disponible.

Vous devez savoir aussi que des personnes indélicates peuvent reprendre votre marque c’est ce qu’on appelle le cybersquatting, voici un petit exemple :
vous avez choisi : mondomaine.com, il est possible pour ces personnes indélicates de réserver wwwmondomaine.com.

Il est donc impératif de choisir plusieurs extensions lors de la réservation de votre nom de domaine. Les extensions les plus répandues seront suffisantes pour éviter ce genre de problème (.fr, .com, .net).

Les premiers pas au choix du nom de domaine :

Les critères pour bien choisir le nom de domaine vont vous être présentés par la suite mais quelques astuces pourront vous permettre d’envisager la création authentique d’un nom de domaine en toute tranquillité.

Tester ses premières idées de nom de domaine

Bien sûr, vous avez envie de vous lancer mais il faut respecter cette règle d’or, gage d’une communication réussie : il faut que votre marque soit à la fois audible, lisible et facile à retenir. Audible, car un internaute aimerait bien peut-être la recopier après l’avoir "entendue" … Lisible, car les internautes utilisent des ordinateurs mais aussi des smartphones et des tablettes et il n’est rien de plus pénible que d’avoir à noter un nom compliqué, avec des points et des tirets qu’on ne sait où placer. Facile à retenir, car c’est le but que vous recherchez, non ?

Vous pouvez essayer de tester votre nom de domaine auprès de votre entourage, en lui demandant de l’épeler ou de le recopier, comme s’il fallait le transmettre à une tierce personne. Si l’essai est réussi, il peut être validé !

Racheter un nom de domaine

Une solution aussi, peut être également envisagée, si vous ne souhaitez pas créer votre propre nom de domaine : au vu de la mobilité du marché, certains noms de domaine sont abandonnés par leurs créateurs et peuvent être rachetés.

L’avantage principal est celui du gain de temps puisque le référencement est déjà effectué et le changement de propriétaire se fait aisément. Vous trouverez comme référence pour ce type d’achat le site incontournable : sedo.com

Recherche de mots-clés :

Avant toute élaboration de votre nom de domaine, il faut créer un "halo", c’est-à-dire, chercher tous les termes, toutes les notions associées à votre activité qui pourraient servir de déclencheur à votre invention. Vous seul (e) savez ce qui est important et cela se retrouvera dans votre marque.

On a déjà évoqué la possibilité d’inclure le nom de l’entreprise, quand il est particulièrement lisible.
Exemple : "fleurartist" pour une activité de compositions florales. Evidemment dans le nom définitif, le nombre de mots-clés doit être limité pour permettre une bonne mémorisation.

Trouver le nom de domaine parfait !

La règle d’or est de laisser libre cours à votre créativité, dans la mesure où elle respecte néanmoins quelques règles pratiques, de bon sens pour aboutir toujours à une communication rapide, claire et efficace.

Quelle longueur pour le nom de domaine ?

Vous aurez compris qu’il ne faut pas utiliser un nom trop long (entre 5 et 8 caractères maximum). Les mots courts sont très recherchés et sont souvent pris d’assaut. Il faudra donc renouveler le stock disponibles à l’aide des nouvelles extensions qui apparaissent sur le marché.

Quelle typographie (caractères, signes) pour votre nom de domaine ?

Il va de soi, comme on le voit à l’usage, que les chiffres posent un problème : faut-il les écrire en chiffres ou en lettres ? faut-il les mélanger avec des lettres ? La réponse est non et vous pouvez faire le test : essayez de reproduire après un seul regard et de mémoire les messages cryptés qu’on vous demande parfois de recopier, pour vous identifier, à la banque ou sur un site sécurisé … Vous ne direz pas que c’est facile ! Les tirets sont également déconseillés, car on ne retient pas facilement leur emplacement dans le nom.

Quelle fantaisie puis-je m’autoriser ?

Par souci de clarté et d’efficacité encore une fois, on recommande de ne pas recourir aux jeux de mots, surtout les plus douteux. Les mots difficiles à prononcer et à épeler seront aussi à bannir pour le même souci de clarté évoqué précédemment. Le "must", c’est l’idée originale qui vous ressemble et quelques suggestions pourront peut-être vous permettre de trouver ce que vous recherchez.

  • faites la liste des sonorités que vous aimez bien parce qu’elle évoquent quelque chose de positif, selon vous. Exemple, les voyelles "o" (dodo, photo, home), "a" (amour, amitié etc.), "é" (élan, élixir, énergie) et des consonnes qui permettent de les faire "sonner" : b/p/s/t etc. (baby, soleil)
  • choisissez des mots-clés en lien avec ces sonorités et qui ont un rapport avec votre activité. Tout cela est théorique mais peut vous aider dans votre quête. Les mots exotiques ne sont pas interdits, y compris ceux qui ont des sonorités étrangères : les sonorités italiennes en "a" et en "i" ont du sens en français : même si les mots n’existent pas, on est dans la suggestion et c’est le principal.

Exemples : "buonvita" pour un site de produits diététiques, "veraflor" pour une fleuriste, "sanalab" pour un laboratoire pharmaceutique, "sanmarina" pour des accessoires de surf.

D’autres préféreront des anglicismes qui sont plus dans l’air du temps, comme "goodlife", "magicteam", "happywe" etc.

On peut multiplier à l’infini avec d’autres langues encore comme le japonais, l’hindou etc. les suffixes permettent aussi de se singulariser et donnent une tournure actuelle au mot (-fy / -ly/ etc.). Exemple : "verify" pour un organisme de surveillance.

 

Le choix de l’extension :

Il s’agit d’une étape importante car elle garantit la sécurité de votre choix : le nom de départ assorti d’une ou de plusieurs extensions est désormais unique et ne peut être contrefait. L’extension, qui suit le point après le nom peut définir l’aire géographique de votre activité (.fr ou .be) mais, désormais, les nouvelles variantes sur le marché permettent de diversifier l’offre. On connaît l’extension ".org", pour les sites officiels notamment mais on a aussi . pro/. bio, avec des noms de ville, etc.

Recommandation : quand vous pensez avoir trouvé le nom de domaine qui vous convient, testez-le, auprès de votre entourage : cet avis peut vous aider à toutes les étapes de votre recherche et il faut chercher "l’écho" auprès de vos visiteurs éventuels, séduits par des mots-clés lisibles et efficaces.

Conclusion :

La stimulation intellectuelle qui vous conduit à chercher et … à trouver un nom de domaine court, clair et efficace est bénéfique sur plusieurs plans : elle vous amène à préciser pour vous-même l’ampleur de votre projet, ses objectifs, les ouvertures qu’il nécessite pour être viable. Vous créez ainsi un outil de communication avec des internautes qui, en visitant votre site, vous conduiront également à affiner vos choix et à rendre votre activité plus performante dans l’avenir. Testez dès à présent notre moteur de recherche de nom de domaine et trouvez le nom de domaine parfait pour votre activité !

Notre site utilise des cookies et des technologies similaires pour nous permettre de promouvoir nos services et améliorer votre expérience de navigation. Si vous continuez à utiliser notre site Web, vous acceptez notre utilisation de cookies.
J'ai compris !